FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
[15/11/2016] Paris (France) Accor Hotels Arena
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 23, 24, 25  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.apinkdream.org Index du Forum -> Show 2016
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
luce
Disintegration
Disintegration


Inscrit le: 15 Aoû 2005
Messages: 2732

MessagePosté le: Ven Nov 18, 2016 11:55    Sujet du message: Répondre en citant

Bill un grand merci pour les badges, j'aurais aimé pouvoir te croiser, comme je me la racontais grave de retour au travail avec mon gros badge Friday im in love Mr. Green
_________________
...And wave after wave after the waves break...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Miguel
three imaginary boys
three imaginary boys


Inscrit le: 14 Fév 2014
Messages: 26
Localisation: Rochefort (Belgique)

MessagePosté le: Ven Nov 18, 2016 11:59    Sujet du message: Répondre en citant

Mes impressions pour ce concert de PARIS que l'on espérait d'exception.

A la fin du concert, mon avis était plus que mitigé. Après réflexion, je me dit que j'y étais et que je retiendrais uniquement les bon moments :

- Rencontre avec des pinkdreamers (Valere, Wish, ... ) et les autres, des badges de collection (merci)
- Un foule dans la fosse qui pogote (The Cure, ce n'est plus du PUNK. Pourquoi donc être violent et avoir un seul but, faire mal ? )
- Une set list encore différente (Il y a des groupes qui ne se posent pas la question et jouent le même répertoire tous les soirs et parfois pour maximum 1h30 alors qu'ils ont minimum 20 ans de carrière)
- Des morceaux que j'attendais et que je n'avais pas encore eu l'occasion d'avoir à Cologne et Anvers

Donc merci à toutes et tous

Rendez-vous à Barcelone
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
harkonnen
Boys don't cry
Boys don't cry


Inscrit le: 22 Sep 2014
Messages: 94

MessagePosté le: Ven Nov 18, 2016 12:03    Sujet du message: Répondre en citant

PHILOU? a écrit:
avez-vous vu les belles que dis-je?? merveilleusement belles photos de mauro?

http://www.soundofviolence.net/multimedia/photos/236/12814/the_cure_paris_accorhotels_arena_15_11_2016.html

j'ai pensé à Adrien.
https://www.youtube.com/watch?v=8f5HhigBq1U

et juste pour le plaisir : https://www.youtube.com/watch?v=kQP6KiQan1E

https://www.youtube.com/watch?v=bo_aZnItkMU

Pour mon Grokoko (le juju international), luce (très chère luce), ghani (gentil ghani, nous avons enfin pu parler), soledad (et oui les anciens...) et stephane (très cher camarade et ami)

nous existons vraiment....
(J'ai un p.... de blues aujourd'hui mais comme je suis en mode neuneu...)


fabuleuses les photos, merci de partager
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
GR4F
three imaginary boys
three imaginary boys


Inscrit le: 15 Juil 2009
Messages: 4

MessagePosté le: Sam Nov 19, 2016 15:28    Sujet du message: Répondre en citant

Voici ma contribution : un petit multicam pour (de mon point de vue) l'un des meilleurs morceaux de The Cure...

It Can Never Be The Same - multicam Paris 15/11/2016

https://www.youtube.com/watch?v=sG6moNCIMdk

Enjoy !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
wish
Disintegration
Disintegration


Inscrit le: 13 Mar 2008
Messages: 2587

MessagePosté le: Sam Nov 19, 2016 17:20    Sujet du message: Répondre en citant

Miguel a écrit:
Mes impressions pour ce concert de PARIS que l'on espérait d'exception.

A la fin du concert, mon avis était plus que mitigé. Après réflexion, je me dit que j'y étais et que je retiendrais uniquement les bon moments :

- Rencontre avec des pinkdreamers (Valere, Wish, ... ) et les autres, des badges de collection (merci)
- Un foule dans la fosse qui pogote (The Cure, ce n'est plus du PUNK. Pourquoi donc être violent et avoir un seul but, faire mal ? )
- Une set list encore différente (Il y a des groupes qui ne se posent pas la question et jouent le même répertoire tous les soirs et parfois pour maximum 1h30 alors qu'ils ont minimum 20 ans de carrière)
- Des morceaux que j'attendais et que je n'avais pas encore eu l'occasion d'avoir à Cologne et Anvers

Donc merci à toutes et tous

Rendez-vous à Barcelone



encore merci mon gars tu sais pourquoi Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
intothetrees
Moderateur


Inscrit le: 18 Déc 2005
Messages: 5089
Localisation: lost in a forest

MessagePosté le: Sam Nov 19, 2016 19:39    Sujet du message: Répondre en citant

GR4F a écrit:
Voici ma contribution : un petit multicam pour (de mon point de vue) l'un des meilleurs morceaux de The Cure...

It Can Never Be The Same - multicam Paris 15/11/2016

https://www.youtube.com/watch?v=sG6moNCIMdk

Enjoy !


Un grand merci pour cette video d'un morceau qui me remue les tripes également !!!
_________________
You promised me .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
valere
Entreat
Entreat


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 3303
Localisation: Arras

MessagePosté le: Sam Nov 19, 2016 19:44    Sujet du message: Répondre en citant

intothetrees a écrit:
GR4F a écrit:
Voici ma contribution : un petit multicam pour (de mon point de vue) l'un des meilleurs morceaux de The Cure...

It Can Never Be The Same - multicam Paris 15/11/2016

https://www.youtube.com/watch?v=sG6moNCIMdk

Enjoy !


Un grand merci pour cette video d'un morceau qui me remue les tripes également !!!


IDEM

C'est ma chanson du Cure Tour. Je n'ai pas eu Pornography, The Exploding Boy ou This Twilight Garden mais j'ai eu It Can Never Be The Same.

Il me tarde d'avoir la version studio ... I hope
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
valere
Entreat
Entreat


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 3303
Localisation: Arras

MessagePosté le: Sam Nov 19, 2016 19:57    Sujet du message: Répondre en citant

JUST LIKE HEAVEN Laughing

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
priscille
Japanese whispers
Japanese whispers


Inscrit le: 10 Juin 2004
Messages: 428
Localisation: lyon

MessagePosté le: Sam Nov 19, 2016 20:04    Sujet du message: Répondre en citant

ah ok ... je suis tombée dans le panneau !!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
valere
Entreat
Entreat


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 3303
Localisation: Arras

MessagePosté le: Sam Nov 19, 2016 20:05    Sujet du message: Répondre en citant

priscille a écrit:
ah ok ... je suis tombée dans le panneau !!


Au moins, tu suis Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Paloma
three imaginary boys
three imaginary boys


Inscrit le: 10 Déc 2012
Messages: 8
Localisation: Corse

MessagePosté le: Dim Nov 20, 2016 16:58    Sujet du message: Répondre en citant

Ça fait un bon bout de temps que je n'étais pas passée par ici en tant qu'autre chose qu'une lectrice, mais ce concert ayant été mon premier des Cure, et même mon premier "vrai" concert tout court, je me devais de laisser un petit mot.

Comme d'autres, j'espérais mieux niveau setlist, mais j'ai quand même passé un très bon moment. Même si l'émotion aurait sûrement été plus grande avec une setlist d'un autre genre. Cela dit, ça m'a pas empêchée de chialer quand notre gros Robert est monté sur scène, j'étais au troisième rang en fosse et rien que ces premières secondes ont bien valu l'attente.
Mention spéciale à Open, One Hundred Years et au premier rappel.

Au final, j'ai surtout été chiffonnée par le son. Je ne sais pas si c'est parce que je ne suis pas habituée aux concerts, mais dès la première partie, j'ai trouvé le son très brouillon, un peu en bouillie. Ça allait mieux pendant le main show, à divers degrés.

J'espère bien les revoir, en ayant plus de chance côté son et setlist cette fois.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Stefou
three imaginary boys
three imaginary boys


Inscrit le: 21 Juin 2011
Messages: 1
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Dim Nov 20, 2016 18:49    Sujet du message: Répondre en citant

Je profite de ma présence au concert parisien pour refaire une apparition ici.
C'est la quatrième fois que je vois The Cure en 24 ans; que des concerts parisiens: 20 octobre 1992 au Zénith, 15 octobre 1996 à Bercy, 25 avril 2000 au Zénith et mardi soir à Bercy (Accor Arena). J'étais malheureusement absent à Bercy en 2008.
Concert démarré très fort et plutôt bon dans l'ensemble. J'ai toujours autant d'admiration pour ce groupe qui rythme ma vie. Un peu de déception en ayant pris connaissance des setlists de Lyon et Montpellier mais heureux malgré tout.
Je profite de ce post pour remercier Apinkdream pour le super boulot de retransmission des concerts.
_________________
"Je l'avais bien senti, bien des fois, l'amour en réserve. Y'en a énormément. On peut pas dire le contraire. Seulement c'est malheureux qu'ils demeurent si vaches avec tant d'amour en réserve, les gens. Ca ne sort pas, voilà tout. C'est pris en dedans, ça reste en dedans, ça leur sert à rien. Ils en crèvent en dedans, d'amour."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Prayers-Ek
Concert
Concert


Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 818
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Dim Nov 20, 2016 20:19    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques jours plus tard......
Un spleen énorme, une petite dépression....putain c'était beau, fort, magique..et ça me manque !!!!!
Crying or Very sad
J'ai du mal à remettre les pieds sur terre, et de toute façons je n'en ai pas envie...
Merci !!

Love The Cure Cool
_________________
" I Will Never Be Clean Again .... "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
TINTINmanu
The Top
The Top


Inscrit le: 12 Mai 2004
Messages: 606
Localisation: Dijon (21)

MessagePosté le: Mar Nov 22, 2016 00:10    Sujet du message: Répondre en citant

pmary a écrit:
Crying or Very sad j ai hésité à venir et je me dis que j aurais du M abstenir...4 ans que je ne les avais pas vu, et malgré l absence d un nouvel je pensais retrouver la même excitation.......au lieu de ça je me suis pris une sacrée claque : outre la banalité assez décevante de la set liste je n ai ressenti aucune émotion comme avant ..type de concert vu et revu aucune magie dans la salle pas de petites etoiles plein les yeux...j ai eu la sensation d être devant une machine bien huilée ...je n ai trouvé aucune âme à ce concert ! J ai vieilli? Je suis blasée? En tout cas triste qu une si longue et belle histoire pourrait prendre fin ainsi car j ai beau me dire que ce n est pas possible mais je ne vois plus le groupe continuer.

Voilà désolée de casser l ambiance 😞 bonne fin de tournée à ceux qui poursuivent : keep the faith




j'ai eu cette même sensation ...un public heureux de les voir...mais bon un public qui a bien changé et vieilli......public statique comme tu dis...tout juste le droit de sautiller sans se faire fusiller du regard....pffffffffffff
ça m'a super surpris, on est loin des mouvements vagues voir bousculades de 96 00 et 08 même.

Cela étant , très heureux tout de même de les avoir vu sur scène..ça faisait si longtemps
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soledad DLC
Faith
Faith


Inscrit le: 18 Nov 2015
Messages: 155

MessagePosté le: Mar Nov 22, 2016 16:34    Sujet du message: Répondre en citant



bon pourtant Tintin t'es plus tout jeune non plus

suis pas statique grr tain d'à priori que je lis ici le pire étant suis pas allé de peur d'être déçu oula genre j'aime cette meuf mais je laisse tomber des fois que ça soit nul harkonnen non ? flippant ça


Paris c'était bien pas autant qu'ailleurs, j'étais dans un carré or au premier niveau pas en face de la scène , j'ai dansé du début à la fin , ce qui m'a manqué c'est de ne pas voir le groupe à part sur les écrans c'est pour cela que je privilégie la fosse depuis 35 ans.

Public statique , de l'intérieur, sauf quelques endroits dans la fosse ça plombe un peu
4 ans sans les voir c'était long , j'ai été conquise, m'en fou des singles je danse suis pas snob et me dis que beaucoup d'entre vous ont connu le groupe grâce aux singles en radio et sur les clips

J'ai pu en revanche profiter du lighshow fabulous, me suis sentie en route pour la joie je détaille nada tout s'embrouille .

Merci Toberr pour la before où j'ai dit bonjour à plein de gens , je retiens pas toujours les prénoms, pas vu Steph et Adrien mierda.
le serveur paniqué était chiant comme la mort, et je te sers pas car ya une note impayée sur la table pff

l'after au sonic machin (merci les gens d'Auxerre Fabrice et Seb) pour la soirée ou j'étais too much dead et j'ai pu voir à des heures indues le fabulous Kas Product pour un set intense, me souviens d'un bar louche à Avignon en 86. La cerise sur le gateau Cool

bisous aux cokinetttes dehors lullaby , luce , les deux david, les deux Cathy, guillaume, apart, thierry, jérome, bertrand, fanny , faby, philoulebogosse les nicolas, olivier, bill et mauro, Laure, Antoinette, Ghani, Romain, Julien, Ludovic et les autres. Me sentais vivante Cool

j'ai adoré la plupart des titres, yavait comme un mood ce soir c'est Paris on a morflé venez on va danser

_________________
Too alternatif to be old

Loving The Alien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Ivlo Dark
Greatest Hits
Greatest Hits


Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 9264

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2016 18:02    Sujet du message: Répondre en citant

résumé rapide du concert: c'était sympa tout de même ! Cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Bernie
NOUVELLE STAR
NOUVELLE STAR


Inscrit le: 12 Mai 2004
Messages: 682
Localisation: Lille

MessagePosté le: Jeu Nov 24, 2016 22:55    Sujet du message: Répondre en citant

TINTINmanu a écrit:


j'ai eu cette même sensation ...un public heureux de les voir...mais bon un public qui a bien changé et vieilli......public statique comme tu dis...tout juste le droit de sautiller sans se faire fusiller du regard....pffffffffffff
ça m'a super surpris, on est loin des mouvements vagues voir bousculades de 96 00 et 08 même.

Cela étant , très heureux tout de même de les avoir vu sur scène..ça faisait si longtemps


et de notre mémorable Aix-Les-Bains 2004 ! j'en ai un super chouette souvenir, sacré ambiance y'avait là Cool
( Bernie en mode pépé nostalgique Laughing )
_________________
http://www.myspace.com/thisismyclone
http://jeromekazoo.free.fr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sim
Pornography
Pornography


Inscrit le: 28 Mai 2004
Messages: 375
Localisation: Villeurbanne

MessagePosté le: Jeu Déc 01, 2016 18:24    Sujet du message: Souvenirs Répondre en citant

Voici des petites vidéos du live parisien :

https://youtu.be/dgq83iENdc4

https://youtu.be/2W0bOpYezfA

https://youtu.be/u7I128Wc_Rc

bises
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ivlo Dark
Greatest Hits
Greatest Hits


Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 9264

MessagePosté le: Mar Déc 06, 2016 10:01    Sujet du message: Répondre en citant

Ivlo Dark a écrit:
résumé rapide du concert: c'était sympa tout de même ! Cool


et voici en un peu plus long Very Happy :

***
Live report Paris 15/11/2016

Difficile pour moi d’être objectif avec le groupe. J’ai eu tellement d’émotions qui se sont percutées avec ma propre sensibilité de vie, des souvenirs datant d’une époque désormais lointaine. The Cure devenu à force d’abnégation un dinosaure indéboulonnable au sein des rares gloires survivantes des nostalgiques années 80 (pour celles et ceux qui avaient la tignasse ébouriffée et les humeurs remplies de spleen). Une musique rescapée d’une genèse entamée dans un pub de Crawley (The Rocket) et programmée presque 40 ans plus tard sur une tournée pantagruélique qui nous fit l’honneur d’une date parisienne à guichet fermé.

Mon onzième concert des anglais avec la particularité non anecdotique de vivre l’évènement pour la première fois non pas dans la fosse aux corbeaux mais dans les gradins de l’AccorHotels Arena dont le concepteur n’aura sans doute pas eu un grand soucis du « handicap » occasionné pour les personnes de mon envergure devant la toise. A ce désagrément relatif s’ajoute une ambiance de sénateurs, mes voisins de gradin n’étant pas vraiment d’humeur très rock’n’roll. Bref, des conditions qui ne me permettront pas de savourer à sa juste valeur la première partie pourtant alléchante assurée par les écossais de The Twilight Sad.

Sur les spirales hypnotiques de Tape/Open, l’icône vivante et sa chemise noire à paillettes déboule sur la scène accompagnée de ses quatre sbires. Si le chanteur clame qu’il ne sait pas ce qu’il fait ici, ce n’est pas le cas d’une foule qui en prend plein les mirettes. Grondement dans l’assistance sur les riffs multicolores du saisissant All I Want exécuté avec panache. Un titre que je souhaitais voir sur la setlist après avoir fait brûler une dizaine de cierges : Vœu enfin exhaussé !

La suite est du grand classique et frise même la sensation d’avoir des protagonistes sous pilotage automatique. Il faut dire que dès l’amorce de Lovesong , morceau de choix non réputé pour ses déflagrations loud, je comprends assez vite que la machine n’a pas le désir de faire dans la nuance. Chaque titre est joué à forts décibels au détriment sur certains morceaux de quelques finesses harmoniques. Exemple encore plus frappant sur Before Three qui aurait mérité à mon sens un meilleur traitement. Petit à petit, je découvre un Robert Smith sur une certaine réserve vocale. Une fatigue bien compréhensible qu’il arrive à contourner avec habileté en transformant notamment le sémillant A Night Like This en quasi slam new-wave. L’instant est par contre plus dommageable lorsque le rendu se trouve confiné dans une sorte de gloubi-boulga auditif. Quelques bémols auxquels viendront s’ajouter un présence quasi fantomatique de Roger O’ Donnell dont le seul moment notable aura été entendu clairement sur ses nappes de synthé de Trust, oasis perdu au cœur d’une jungle plus bourdonnante.

Pour autant, je ne peux bouder mon plaisir sur l’inusable From The Edge of The Deep Green Sea et le solo stratosphérique de Reeves Gabrels, implacable guerrier des six cordes. Idem avec la prestation de bout en bout magistrale de Simon Gallup, toujours hautement perché sur des ressorts et, de fait, contrastant avec un ensemble bien plus statique.

Le grand moment de la soirée se décomposera en quatre moments de grâce : Un premier rappel qui sera initié de manière magique et poignante avec It Can Never Be The Same, véritable crève-cœur prouvant l’éternel génie d’écriture de Robert Smith. Enchaînement sur Burn, livré avec la panoplie rythmée de Jason Cooper. Là encore, la réjouissance de découvrir pour la première fois un titre d’une richesse atmosphérique aussi sombre que captivante. Dans la foulée, The Cure exécute Play For Today avec en prime la liesse du public qui entonne à l’unisson le mythique riff instrumental du refrain. Estocade dans les arborescences jouissives sur fond vert de l’extatique A Forest. La messe (noire) est dite !

Il restera à achever la tâche avec une pléiades de hits, histoire de soulever mes voisins de leur sieste. Un light-show à la hauteur venant amplifier le plaisir redoutable de l’indémodable succès de ces perles bien connues de tous… Clap de fin donc sur un chapelet de tubes et la sensation étrange de voir partir le groupe à jamais, comme si cet au-revoir était, hélas, un adieu… Repartir alors de cette salle avec des images récentes et anciennes dans la tête puis retrouver ses amis curistes pour un after très batcave du coté du Supersonic. Le post-rock félin de Kas Product venu pour l’occasion en live histoire de retenir encore l’instant précieux. Malgré tout ce noir, la nuit fut quasi blanche !


Ivlo Dark

extrait de l'article plus complet ici: https://addict-culture.com/the-cure-tour-2016-2/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Stéphane
Paris
Paris


Inscrit le: 11 Aoû 2004
Messages: 5732

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2016 20:36    Sujet du message: Répondre en citant

En route vers 13h.
Prés de Beauvais, quelques minutes avant mon passage, accident, tonneau.
Une voiture dans un champ.
Un autre véhicule est déjà arrêté, je me gare.
Le gars a fait un malaise au volant, choqué mais debout, quelques coupures à la main, un peu de sang, de la boue sur le visage, son amie indemne.
Les pompiers sont en route.

Je repars en écoutant France Culture.
Une émission sur le placement des enfants en Grande Bretagne
L' horreur.
Des quotas à respecter, une prime accordée aux travailleurs sociaux après chaque placement.
Le néo libéralisme dans toute sa banale barbarie.
Des vies brisées à jamais.

Porte Dorée
Garé rue cannebiére !
Bel hasard.
Marseille que je chéris tant, "dernière grande ville libre", où je compte bien finir ma vie.

Je passe devant Bercy, envie d'un un peu de calme, je traverse la Seine et me pose seul dans un bistrot de quartier, "L' Auriol".
Pinte.
Un ami m' y rejoint.

Puis direction le café-Bercy où mon cher Philou m' accueille avec une chaleur et une gentillesse qui irradient.
Julien/Gromoko, Ghani et d' autres personnes dont je ne connais pas le prénom sont attablés.
Ghani me salue puis me lance de sa douce voix une phrase que je n' oublie pas, qui me touche d' emblée par sa justesse.
Je ne sais que répondre, me contentant probablement d' esquisser un sourire.

J' espère peut être rencontrer Nobi, avec qui j' ai eu bien des désaccords sur Ferré.
Nobi, je te le dis aujourd'hui : je me suis égaré concernant Ferré.

Pas vu Soledad non plus.
Dommage.

À peine installés un serveur autoritaire exige que nous changions de table de sorte que tout échange serait devenu malaisé.
Une fois, deux fois, et la troisième de trop.
Un regard nous suffit.
Exit.

POPB
Je décline la pinte à 9 euros ( 5 en 2008)
The Twilight Sad
Je ne connais pas du tout leur répertoire.
Le volume sonore est très faible.
Ca me paraît assez répétitif, ils jouent peu de temps.
Cocteau Twins pendant l installation du matos et les derniers réglages.
Je tente de me faufiler côté Simon.
Des personnes bougent, libèrent des places.
Un petit nerveux, chauve à piercing, commence à me chauffer car, selon lui, j' aurai pris l' emplacement de spectateurs partis aux toilettes !
Un nouveau concept !
Sa copine/épouse/Maman, l' air dépitée, le rassure, le calme.
Bébé curiste, l' air renfrogné, boude mais ne me saute finalement pas dessus.

"Open".

Première bonne surprise : le son.
Clair, précis, chaud.
Manque juste un peu de puissance.
Loin de la bouillie de 2008 en tout cas.
L ingé-son ou les travaux Accord-Hotel ?
Gallup toujours aussi crâne.
Je suis un peu loin de Robert, il ne me paraît pas si épuisé.
Globalement le groupe me fera une impression de force et de maîtrise à laquelle je ne m attendais pas.

"All I Want" : je la désirais tant celle ci.

"Primary", magnifique.
Final tout en énergie rageuse.

Première baston dans la fosse : ça se cartonne sévère, le chauve au piercing est dans le coup.
Encore une histoire de pisses de chiens.
Un mec est exfiltré par la sécu.

"One Hundred Years" : je n' en n'avais pas particulièrement envie mais je suis surpris par l' engagement de Smith, l' âpreté de son interprétation.

"A Forest ", parfaite.

Ma voisine se prend un portable en pleine tronche !
Sa propriétaire (accorte brune) se pointe 10 minutes après à la recherche de l' objet volant.
La belle, de noir vêtue, danse puis se fait rappeler à l' ordre par tout un tas de ploucs.

Les gradins ç' est fait pour ça : pas de corps qui se touchent, pas d' odeurs, pas de vie.

Le Rock&Roll est une fosse.

Derniers Rappels.

Deuxième baston : deux filles.
Pas bien compris.

Un très bon concert dans l' ensemble.

4 grands moments, Smith, certes un peu à l´économie, mais combattif, ne lâchant rien ou presque.

Public merdique qui vieillit mal.
Public qui se serait fait jeté vite fait bien fait de la fosse de bien des concerts à l' ambiance moins coincée ( The Pogues, Olympia 2012 par exemple).

J'ai lu beaucoup d' éloges sur l' enthousiasme du public parisien.
Je ne m' y associe pas.
Peut être aussi la clé de l' absence de " surprise".

Oui : "Ici c' est Paris"...


Dernière édition par Stéphane le Jeu Déc 08, 2016 12:18; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.apinkdream.org Index du Forum -> Show 2016 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 23, 24, 25  Suivante
Page 24 sur 25

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Pour nous envoyer vos news : contact@apinkdream.org

Graphisme : Julien Bremard - Dev : Pierre Bremard